Porter les armes : institutions militaires, société civile, et affrontements religieux en Bretagne (vers 1550 - 1589)

Créateur

Contributeur

Hamon, Philippe

Éditeur

Master : Histoire : ENS (Lyon)

Date

2011

Format

1 vol. (412 p.)

Identifiant

Archives départementales (Ille-et-Vilaine) - 2 J 1346
Bibliothèque François-Lebrun (Rennes 2) - MH 2991

Résumé

Porter les armes. Pratique sociale couplée d'une activité législative, cette étude pose trois simples questions : quels sont les individus ayant le droit de porter les armes, quels sont ceux qui les portent vraiment, et quels sont ceux qui les utilisent dans une guerre civile ? Une armée provinciale apparaît alors dès l'aube des troubles de Religion, celle-ci est bigarrée, composée de divers corps plus ou moins anciens, plus ou moins efficaces. L'élite militaire prend part aux campagnes et batailles de l'armée royale à travers le royaume. La province est sollicitée dans l'effort de guerre humain et financier. La noblesse en armes doit relever le défi de la sécurité intérieure du mieux qu'elle le peut. En ville, les milices font le guet et s'arment à foison en redoutant le moindre danger calviniste. Sur mer, face aux menaces anglaises, espagnoles et rochelaises, les marins bretons doivent armer des navires pour protéger leur commerce. Brest commence à construire des navires pour le roi. La marine royale prend ses origines dès le début des guerres de Religion et annonce déjà l'âge d'or de la course bretonne.

Citation

Rivault, Antoine, “Porter les armes : institutions militaires, société civile, et affrontements religieux en Bretagne (vers 1550 - 1589),” MemHOuest, consulté le 29 février 2024, https://memhouest.nakalona.fr/items/show/24221.