Les marchands de toiles d'Amanlis : une petite élite rurale au coeur de la manufacture des toiles à voiles (1750-v. 1900)

Master_2012_Perrono-T.pdf

Créateur

Contributeur

Lagadec, Yann

Éditeur

Master : Sciences humaines et sociales : Histoire : Histoire : Histoire, sociétés et cultures : Rennes 2

Date

2011

Format

2 vol. (236, 111 p.)

Identifiant

Bibliothèque François-Lebrun (Rennes 2) - MH 3104

Résumé

Les XVIe et XVIIe siècles ont vu émerger, dans les campagnes du sud-est de Rennes, une zone de production toilière particulièrement dynamique. Centrée sur les paroisses de Noyal-sur-Vilaine, Châteaugiron, Amanlis, Janzé et Piré-sur-Seiche, la manufacture des « noyales » est destinée à la fabrication et au commerce de toiles à voiles. C’est à l’étude des mécanismes économiques, sociaux et commerciaux de cette manufacture toilière, moins bien connue que les deux manufactures linières des « crées » dans le Léon et des « bretagnes » dans le Centre-Bretagne, que ce travail est consacré. De plus, cette recherche entend se concentrer sur les acteurs majeurs de cette production toilière : les marchands ruraux de toiles à voiles. L’analyse de ce groupe social, mal identifié, tourne autour d’une question centrale : forment-ils une petite élite rurale économique, sociale et politique à l’échelle de leur paroisse au XVIIIe siècle, puis de leur commune au XIXe siècle, voire au-delà ?

Citation

Perrono, Thomas, “Les marchands de toiles d'Amanlis : une petite élite rurale au coeur de la manufacture des toiles à voiles (1750-v. 1900),” MemHOuest, consulté le 19 mai 2022, https://memhouest.nakalona.fr/items/show/24684.