Constance de Bretagne (1186-1201) : femme de pouvoir, femme au pouvoir au XIIème siècle

Créateur

Contributeur

Avignon, Carole

Éditeur

Master : Histoire : Angers

Date

2015

Identifiant

Bibliothèque Universitaire (Angers - Belle-Beille) - CONSULTABLE UNIQUEMENT SUR l'INTRANET DU SCD ANGERS

Résumé

Constance de Bretagne est une duchesse de Bretagne ayant joué un rôle clé dans le passage de son duché sous la domination Plantagenêt. C’est en effet par son mariage avec Geoffroy, fils d’Henri II, roi d’Angleterre, que la Bretagne devient l’un des territoires faisant partie du vaste empire angevin. Si la domination du Plantagenêt est directe de l’abdication du duc Conan IV, père de Constance, en 1166, au mariage de son fils à cette dernière, en 1181, la Bretagne devient une simple zone d’influence Plantagenêt après cette date. En effet, c’est en duc indépendant que Geoffroy de Bretagne entend régner sur le duché, Constance demeurant à ses côtés. Cette situation demeure pendant cinq années, jusqu’au décès de Geoffroy, à Paris, en 1186. Jusqu’alors, le duc Plantagenêt n’a produit aucun enfant. Cependant, Constance est enceinte, et donne naissance à un fils posthume en 1187, qu’elle nomme Arthur. Dès lors, c’est Constance qui règne sur le duché de Bretagne. Fille et épouse de ducs bretons, et mère du futur gouvernant de la Bretagne, sa légitimité en tant que détentrice de l’autorité ducale ne lui est pas contestée à l’intérieur du duché. Pourtant, les souverains étrangers voient dans cette situation la possibilité de faire passer la Bretagne sous leur domination. Les Plantagenêts et Philippe-Auguste tentent, à tour de rôle, d’obtenir la garde du jeune Arthur. Constance doit donc veiller à conserver l’indépendance du duché, dont Arthur, héritier, est le garant. Les tentatives pour limiter Constance dans ses mouvements ne se résument pas à la garde d’Arthur. Après le décès de Geoffroy, la duchesse contracte successivement deux alliances, avec des hommes qu’elle ne semble pas avoir choisi. Richard Cœur de Lion va jusqu’à la faire emprisonner par son second époux pour l’intimider et obtenir le gouvernement de la Bretagne.

Citation

Chaudet, E., “Constance de Bretagne (1186-1201) : femme de pouvoir, femme au pouvoir au XIIème siècle,” MemHOuest, consulté le 19 mai 2022, https://memhouest.nakalona.fr/items/show/31416.