"Ce triste et fâcheux événement" : grossesses non déclarées, destructions de fruits expositions d'enfants dans la Bretagne des années 1740 et 1770

Contributeur

Godineau, Dominique

Éditeur

Master 2 : Sciences humaines et sociales : Histoire : Histoire, sociétés et cultures : Rennes 2

Date

2019

Format

1 vol. (203 p.)

Identifiant

Bibliothèque François-Lebrun (Rennes 2) - MH 3936

Résumé

Les infanticides et expositions d’enfants semblent avoir occupé une place singulière en Bretagne du milieu du XVIIIe siècle. En effet, ces crimes, particulièrement horribles aux yeux des contemporains, fascinent et suscitent une véritable « culture de l’infanticide ». Les études de procès, au travers des archives judiciaires, dressent le portrait d’une société confrontée à ces graves infractions aux valeurs morales, religieuses et sociales de l’époque. Elles montrent surtout le regard qui est porté sur les mères, principales accusées et coupables idéales.
L’objet de ce mémoire est donc de se pencher sur l’évolution du traitement de ces femmes dans les années 1740 et 1770, mais surtout de montrer comment ces affaires sordides sont le reflet d’une construction d’une société genrée, génératrice de stéréotypes. Victimes de la rumeur publique, les accusées se voient généralement rejetées par la communauté, considérées comme des « monstres », sans que l’on tienne compte des considérations économiques, sociales ou psychologiques qui ont pu pousser au crime.

Citation

Goberot, Océane , “"Ce triste et fâcheux événement" : grossesses non déclarées, destructions de fruits expositions d'enfants dans la Bretagne des années 1740 et 1770,” MemHOuest, consulté le 22 octobre 2019, https://memhouest.nakalona.fr/items/show/32054.