Femmes et vie économique : la place des femmes dans le monde du travail dans les villes bretonnes au XVIIIe siècle

Créateur

Contributeur

Godineau, Dominique

Éditeur

Master : Sciences humaines et sociales : Histoire : Histoire, sociétés, cultures : Rennes 2

Date

2019

Format

1 vol. (278 p.)

Identifiant

Bibliothèque François-Lebrun (Rennes 2) - MH 3951

Résumé

Travailler est une activité ordinaire pour les femmes du XVIIIe siècle. Textile, alimentation, mais aussi gros œuvre, transports, etc. : aucun secteur professionnel est délaissé par ces travailleuses. Toutefois elles y exercent à des degrés différents en fonction de leur statut matrimonial et social et de leurs richesses. De même, celles qui évoluent dans les corporations ne peuvent pas être mises au même niveau que celles qui travaillent dans les métiers sans jurande.
Par ailleurs, elles ne se limitent pas au « travail » comme il est défini par l’Encyclopédie, c’est-à-dire une activité faite manuellement. Elles s’impliquent également dans la vie économique par le négoce et les investissements. Cet angle d’analyse amène à comparer deux espaces urbains bretons : les villes « à l’intérieur des terres » et celles situées près des littoraux. Il permettra de montrer comment le milieu naturel a une incidence sur le travail des femmes. Au regard de ces choix géographiques, il a été décidé de se concentrer sur les secteurs de l’artisanat et du commerce, avec un aparté sur celui de la pêche, milieu littoral l’y obligeant.
Dans la perspective d’une histoire genrée, ce mémoire aura pour ambition d’étudier les relations entre hommes et femmes dans le monde du travail. Est-ce un espace où elles sont soumises au sexe opposé, ou au contraire, un espace d’autonomie ?

Citation

Le Doaré, Andréa, “Femmes et vie économique : la place des femmes dans le monde du travail dans les villes bretonnes au XVIIIe siècle,” MemHOuest, consulté le 14 décembre 2019, https://memhouest.nakalona.fr/items/show/32064.