À la recherche d’une agriculture alternative à l’époque de la modernisation agricole : le développement de la première organisation agrobiologique française, 1958-1964

Créateur

Contributeur

Pavie, Cristiana

Éditeur

Master : Histoire, Civilisations, Patrimoine : Angers

Date

2019

A d'autres versions

Accès en ligne réservé en intranet (BU Angers)

Résumé

Fondé à Nantes le 11 avril 1958, le Groupement d'Agriculture Biologique de l'Ouest (GABO) est une organisation créée dans l’objectif de promouvoir et expérimenter des pratiques agricoles modernes basées sur la fertilisation d’intrants entièrement organiques. Composé d’un collectif formé d’agriculteurs et de sympathisants, le GABO constitue historiquement la première organisation agrobiologique française. Alors que les réunions du GABO se déroulent en Loire-Atlantique ou dans les départements limitrophes durant les trois premières années, l’association prend une envergure plus nationale. Suite à l’assemblée générale du 18 juin 1961, le GABO est rebaptisé Association Française d'Agriculture Biologique (AFAB). Entre 1958 et 1964, les leaders de l’organisation -parmi lesquels figurent en premier lieu Jean Boucher, André Louis et Raoul Lemaire- tentent d’implanter l’agriculture biologique en France selon le modèle initié par la Soil Association en Angleterre une décennie plus tôt. Promouvant une agriculture basée sur la fertilisation organique, ils dénoncent le virage agrochimique de l’agriculture française ainsi que les menaces qu’il fait peser sur la santé des consommateurs et des espèces animales. S'ils parviennent à convaincre une première génération d’adeptes, leurs idéaux alternatifs sont loin de convaincre les acteurs du monde agricole à une période où la modernisation agricole d’après-guerre est soutenue par l’État et ses institutions de recherche, les médias spécialisés et par une grande partie de la profession agricole. Afin de braver la marginalisation, les premiers agrobiologistes français mettent en pratique les bases d’une agriculture alternative qui se construit en opposition au modèle agrochimique devenu dominant durant l’après-guerre.

Citation

Rouzioux, Florian, “À la recherche d’une agriculture alternative à l’époque de la modernisation agricole : le développement de la première organisation agrobiologique française, 1958-1964,” MemHOuest, consulté le 28 janvier 2021, https://memhouest.nakalona.fr/items/show/32115.