Les catholiques morbihannais contre le pouvoir anticlérical : mobiliser les foules dans le diocèse de Vannes des années 1900 aux années 1920

Créateur

Contributeur

Gicquel, Samuel

Éditeur

Master 2 : Histoire, Civilisations, Patrimoine : Rennes 2

Date

220

Format

2 vol. (188, 59 p.)

A d'autres versions

Résumé

La religion est un grand sujet de fracture politique et sociale dans la France du début du XXe siècle. L’Église et les fidèles catholiques font face à l’anticléricalisme du pouvoir civil républicain qui entend cantonner le fait religieux à l’espace privé et empêcher toute intrusion de la religion dans la vie publique. Ces velléités laïques passent mal en Bretagne, où un consensus quasi-unanime existe autour des valeurs conservatrices d’une société catholique et rurale. L’historiographie a démontré que les catholiques de l’ouest de la France, et particulièrement les Bretons, sont en pointe dans les manifestations qui éclatent lors de l’expulsion des congrégations et de la querelle des inventaires dans les années 1900, puis à compter de 1924 dans le cadre de la FNC face au Cartel des gauches. L’Église prend peu à peu conscience de l’atout que représente la masse de ses fidèles et tente de les organiser pour faire valoir ses revendications. Ce mémoire se propose donc d’appréhender la structuration du mouvement de défense catholique, le tout à l’échelle du diocèse de Vannes sur trois décennies, des années 1900 à la fin des années 1920. Il s’intéresse plus précisément à l’importance quantitative des rassemblements, aux différentes formes d’action collective sur la période et à leur évolution, ainsi qu’aux revendications portées par les catholiques. Il tente enfin de dresser le portrait des manifestants eux-mêmes.

Citation

Pivault, Aurélien, “Les catholiques morbihannais contre le pouvoir anticlérical : mobiliser les foules dans le diocèse de Vannes des années 1900 aux années 1920 ,” MemHOuest, consulté le 19 avril 2021, https://memhouest.nakalona.fr/items/show/32184.