Vie et travail des terre-neuvas honfleurais durant la guerre de Succession d'Espagne (1700-1713)

Créateur

Contributeur

Guillorel, Éva

Éditeur

Mémoire de master recherche 2e année : Histoire, Sciences sociales : Rennes 2

Date

2022

Format

1 vol. (146 p.)

Identifiant

Bibliothèque François-Lebrun (Rennes 2) - MH 4073

Résumé

En 1497, le Vénitien Jean Cabot redécouvre l’île de Terre-Neuve alors qu’il cherchait un passage vers l’Asie. Les Européens, notamment les Bretons et les Normands, commencent alors à rejoindre cette île dès le début du XVIe siècle. Dès lors, de par son extrême abondance en morues, les départs vers Terre-Neuve et plus particulièrement vers ses bancs de pêche ne font que se poursuivre tout au long de l’époque moderne. En 1664, on compte 17 ports en France pratiquant la pêche morutière à Terre-Neuve. Parmi eux on retrouve Honfleur, une ville portuaire située à l’embouchure de la Seine dans le Calvados. Dès la fin du XVe siècle, Honfleur fait partie des ports les plus importants de Normandie. Son activité principale n’est autre que la pêche et la pêche morutière devient progressivement la plus importante de cette ville. En effet, au XVIIe siècle, Honfleur est le second port morutier du pays juste après Saint-Malo. Il s’agit donc dans ce mémoire d’étudier la pêche à la morue honfleuraise à travers différents documents, tels que des rapports de mer ou bien encore des journaux de navigation, de connaître et de comprendre le déroulement d’une campagne de pêche vers Terre-Neuve avec toutes ses spécificités et ses singularités. L’intérêt ce cette étude, dont les bornes chronologiques s’étendent de 1700 à 1713, est également d’étudier la pêche morutière durant un conflit, ici la guerre de Succession d’Espagne.

Citation

Riou, Alicia, “Vie et travail des terre-neuvas honfleurais durant la guerre de Succession d'Espagne (1700-1713),” MemHOuest, consulté le 29 septembre 2022, https://memhouest.nakalona.fr/items/show/32287.